dimanche 6 septembre 2009

En attente d'un messie

Que ce soit la communauté gai (comme dans le vidéo plus bas), le mouvement souverainiste, des cracks pots religieux et même certains et certaines anarchistes, il y a cette attente d'un messie que l'on retrouve parmi eux, soit un individu hors de l'ordinaire qui ferait avancer leurs causes respectives. Je nomme les anarchistes, dans la mesure où ils idolâtrent et placent bien souvent sur un piédestal des «icônes» de l'anarchie, tel Bakounine (oui je sais, mon pseudo), Kropotkine, Proudhon, Stirner ou Debord.

http://www.youtube.com/watch?v=SyUjk20fAHM

Je pense que cet attentisme est nuisible et en ce qui concerne les anarchistes, je crois qu'ils gagneraient à penser par eux-mêmes et à se départir de ce discrours passéiste tiré du 19e siècle qui ne fait que creuser un fossé entre la population et la pensée anarchiste.

Je ne dis pas que l'on doit cesser de puiser nos idées chez les autres (je le fais moi-même comme vous pouvez l'avoir remarqué), mais il me semble impossible d'atteindre l'égalité et la liberté si on élève des individus au rang de dieux et si l'on abandonne sa capacité de réfléchir et de pensée critique à autrui.

C'était le retour des dimanches à thématiques religieuses et spirituelles.

2 commentaires:

Mouton Marron a dit…

Je suis on ne peut plus d'accord. Ni Marx ni maître.

anarchopragmatisme a dit…

Moi aussi!