lundi 12 avril 2010

La panique semble réelle chez les journalistes

Je trouve toujours intéressant quand des journalistes ou des personnalités liées au domaine médiatique font des interventions publiques pour dénoncer la parole citoyenne et leurs moyens de communication (http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/nathalie-petrowski/201004/10/01-4269147-gazouillis-de-placoteux.php). Pour moi c'est signe qu'on dérange. Bien sûr qu'on ne peut pas mettre Twitter, Facebook ou les blogs sur un même pied d'égalité qu'un site comme http://www.zcommunications.org/ qui est un véritable média alternatif et qui fait de l'éducation populaire sur une base quotidienne de façon très professionnelle, mais ça ne veut pas dire qu'on devrait dénigrer ce que d'autres individus font sur une base volontaire, au meilleur de leurs connaissances et de leurs aptitudes.

Pour moi c'est simplement un signe que les citoyens et citoyennes reprennent le contrôle d'une partie de leurs vies, en choisissant eux-mêmes l'information qui circulent et surtout, la façon de la traiter. Si les journalistes ont décidés de renier l'importance de la liberté journalistique sur l'hôtel du libéralisme économique, c'est bien leur problème. S'ils font face à des contraintes de la part de leurs employeurs qui doivent se plier aux diktats des compagnies qui les financent en échange d'espaces publicitaires ainsi que perpétuer le système qui les enrichit, c'est à nous de trouver un moyen de contourner leur propagande fallacieuse qui vante les mérites d'un système inhumain qui nous mène vers un suicide collectif lent et douloureux.

Et tant mieux si ça gazouille trop fort dans leurs oreilles.

"Underground Network" (Anti-Flag)

The national media cover Clinton/Lewinsky

While the world's governments sell out millions on the issue of free trade

But somewhere in the night -- A force is not asleep

And a massive organization plans to rise up to its feet...

It happens like this...

A pirate radio voice transmits into the night

And from D.C. to Peking email warns of lost global rights

And the hoax the world's leaders, wanted no one to see

Comes crashing on their heads from grass roots

Striking it down the blows coming for the world's...

Underground Network - Alternative Communication

Underground Network - Alternative Communication

Corporate media can't keep us Beat down! Brainwashed! Enslaved!

Cause of our...Underground Network - Alternative Communication

They try to blind us but we... Stand up and fight! Stand up and fight!

They try to keep us ignorant but we... Stand up and fight! Stand up and fight!

They want to take our rights away so... Stand up and Fight! Stand up and fight! Stand up and Fight! FIGHT!

[Spoken:]Just take a look around the world and youll find that nearly all mass media are owned and controlled by a handful of conservative capitalists.

We must devise and implement alternative methods of distributing our news, our information, our ideas -- people united worldwide to take a stand, to tell the truth!

Underground Network - Alternative Communication

Underground Network - Alternative Communication

Underground Network - Alternative Communication

Underground Network - Alternative Communication

Underground Network - Alternative Communication

Underground Network - Alternative Communication

Corporate media can't keep us Beat down! Brainwashed! Enslaved!

Cause of our...Underground Network - Alternative Communication

NO! COMMUNICATION!

PS: Notez ici que Madame Petrowski dénonce la condescendance de Lise Bissonnette et ses propos envers les «gazouilleux» du Web, mais celle-ci fini par adopter la même approche condescendante et reprend les mêmes termes péjoratifs! C'est ce qu'on appelle du grande art.

PS2 : En passant, j'avais déjà prévu aborder le sujet des médias alternatifs avant cette pseudo contreverse. Je n'ai fait que me référer à l'article de Petrowski pour donner un exemple de journaliste qui veut préserver le monopole de sa profession, que les journalistes ternissent eux-mêmes selon moi.

6 commentaires:

Cedric a dit…

Ouais, mais le fait que Nathalie Petrowski soit une conne devrait sonner une alarme dans ta tête quand tu lis ce qu'elle écrit. L'alarme devrait crier "c'est une conne" à répétition. Avec une voix doucereuse de femme, comme dans les films où l'île est sur le point de s'autodétruire.

De plus, je voudrais souligner le fait que son "gazouillis de placoteux" ne s'adresse fort probablement pas à toi, mais bien à cette connasse de premier ordre:

http://www.michelleblanc.com/category/blogue/

(Honnêtement, je pensais pas être capable de trouver une conne plus conne que Petrowski, mais Michelle Blanc est dans une autre ligue. Michelle Blanc est dans la même ligue de cons que Marie-France Bazzo et Nicolas Ritoux. C'est genre la LNH des cons. Petrowski est quand même un peu ECHL... ont sait c'est qui parce qu'elle a été repêchée en prèmiere ronde pis qu'elle est québécoise, mais elle a jamais vraiment été assez conne pour jouer dans les grandes ligues. Mettons.)

Bakouchaïev a dit…

Je mentionne Nathalie Petrowski parce que c'est l'exmple du jour, mais ce n'est pas la première à faire des commentaires du genre. Son intelligence n'a rien à voir là-dedans, elle est connue et à une certaine crédibilité. Je ne connaissais pas la madame du devoir, mais elle a de la notoriété quand même, vue la/les fonctions qu'elle a occupée.

De toute façon, comme j'ai dit dans mon billet, j'avais déjà cette idée là de billet en tête (les médias alternatifs), c'est juste que je l'ai écrit un peu plus tôt que prévu, en modifiant en peu mon approche.

Cedric a dit…

Ce que je veux surtout dire c qu'elle pointe des gens qui sont indépendants et donc utilisent Internet pour se faire connaitre, mais ce sont tous des collaborateurs du Devoir/La Presse quand leurs textes sont ACHETÉS. Ce ne sont pas des "journalistes citoyens".

D'ailleurs, au Québec, les seuls
"journalistes citoyens", c'est hollywoodpq.com ...

Cedric a dit…

C'est pas vrai, jme corrige. L'autre exemple de "journalisme citoyen" se retrouve à tous les matins à l'émission de Claude Poirier, LE VRA NÉGOSSIATEUR. C'est ça, du hournalisse citoyen.

Noisette Sociale a dit…

Je ne connaissais pas Z Communications! Leur site ne me semble pas très attrayant (oh, je sais, c'est très superficiel) mais je vais quand même aller fouiner un peu quand j'aurai terminé avec mon commentaire. ;)

Pour le reste, tu connais mon opinion sur la question... et je maintiens que tu n'es pas une aberration sur la toile. Tu alimentes agréablement mes réflexions en tout cas. :)

Achat local 100% Québec a dit…

Le problème avec le web est l'anonymité réelle ou perçue qui fait que les gens disent à peu près n'importe quoi. Dans la vraie vie, il y a toujours cette petite gêne qui permet, dans la plupart des cas, de garder les choses plus civilisées...

Et comme partout ailleurs il y a toujours 10% de cons qui donnent mauvaise presse au 90% restant...