lundi 6 juillet 2009

L'ennui et la honte

Voila deux ans que j'ai terminé mon baccalauréat en Histoire. Deux ans que je tourne en rond. Deux ans où je n'ai pas la moindre impression d'avoir progressé dans ma vie. Je m'ennui à force de chercher un travail et de ne rien trouver et j'ai tellement honte de ma propre situation que je reste vague sur mon blog. Même si des gens que je connais bien lisent ces lignes et que le fait d'être évasif ne sert à rien à leurs yeux. Je ne suis en fait qu'un rebel de fond de cave, ce qui me frustre davantage.

Mais je suis sincère quand je parle de révolution. Seulement, je semble incapable de changer ma propre vie, alors le système en entier, c'est un peu gros pour moi.

Ma vie n'a pas grand valeur à mes yeux et je me demande à quoi pourrait-elle servir.

8 commentaires:

Vanité a dit…

J'aimerais savoir ce qu'il advient de vous.

Bakouchaïev a dit…

Il advient que je cherche en vain une job depuis mars. Je passe des entrevues, mais on ne retient pas ma candidature.

En dehors de ça, je vais probablement retourner à l'école pour faire un dep. Mais ce ne serait pas avant 1 an.

Et vous?

anarchopragmatisme a dit…

Ça m'attriste de lire ça...

"Voila deux ans que j'ai terminé mon baccalauréat en Histoire. Deux ans que je tourne en rond."

N'avais-tu pas pensé à faire une maîtrise?

"Mais je suis sincère quand je parle de révolution. Seulement, je semble incapable de changer ma propre vie, alors le système en entier, c'est un peu gros pour moi.

Ma vie n'a pas grand valeur à mes yeux et je me demande à quoi pourrait-elle servir."

Oh, vous savez, j'étais dans un état semblable au moment de démarrer mon blogue. S'exprimer révolutionnairement m'a fortement aidé à reprendre confiance en moi!

"En dehors de ça, je vais probablement retourner à l'école pour faire un dep."

Le pire, c'est que selon les principes capitalistes, je devrais faire ça moi aussi, mais pas un truc trop manuel. Mais comme il s'agit d'un principe capitaliste...

Bakouchaïev a dit…

Anarchopragmatisme: J'ai en effet songé à faire la maîtrise et j'avais fait les démarches dans ce sens. Mais ne réussissant pas à me convaincre que je pourrais enseigner, j'ai abdiqué peu après avoir trouvé un professeur pour dirigé ma thèse. Ensuite j'ai tenté de faire un certificat en gestion des documents et des archives, mais ma deuxième session n'a pas très bien tourné.

Faire un dep n'était pas mon premier choix, mais l'on doit bien vivre de quelque chose.

anarchopragmatisme a dit…

"Mais ne réussissant pas à me convaincre que je pourrais enseigner, j'ai abdiqué peu après avoir trouvé un professeur pour dirigé ma thèse."

Ouais, je comprends. Difficile pour un jeune homme d'enseigner au Culbec, je sais de quoi vous parlez!

Surprenant que ça n'ait pas fonctionné en archivistique.

Mouton Marron a dit…

Si tu es un passionné d'histoire et d'archives, tu peux aussi faire un DEP en technique documentaire, ton bacc aura pas été du temps perdu puisque tu pourrais travailler aux archives nationales et dans les centres d'archives plus petits. J'ai déjà travaillé aux archives nationales, et j'ai vraiment trippé. Une expérience que je souhaite à tous les étudiants et à toutes les étudiantes en histoire.

Je suis à la maîtrise en histoire, ça fait un an que j'ai terminé mon bacc. C'est drôle ça. Tu as étudié dans quelle université? Si tu habites ou passes à Montréal, faudrait qu'on aille prendre un café pour discuter de tout ça, un de ces quatre.

Bakouchaïev a dit…

Mouton marron: J'ai étudié à l'UQAM. J'y étais encore jusqu'à tout réçament pour mon certificat.

Et à ma connaissance, il y une technique en documentation et non un dep. De toute façon, le passage de la théorie à la pratique ne s'est pas bien fait dans mon cas et j'ai paniqué devant ma boîte de documents. J'étais incapable d'appliquer ce que j'étais sensé avoir appris en classe. C'est une des raisons principales que j'ai tout simplement cessé d'aller à mes cours.

anarchopragmatisme a dit…

Putain, ça fait déjà 3 historiens en herbe que j'ai connus par la blogosphère.