samedi 7 février 2009

À mon «héros»

Bien qu'il ne mérite pas une seule ligne, mon «héros» participe à un phénomène social fort intéressant, mais surtout déplorable, qui consiste à produire des quantités non négligeables de marde et à la répandre. Non seulement il répand sa marde, mais il s'en vente. Il élève ses éjections anales et les met sur un piédestal. Il se croit supérieur aux autres et se permet de les rabaisser, alors que ce qu'il fait est plutôt banal. Il pète, rote et défèque, il emballe le tout dans du papier brun et il nous fait passer le tout comme étant de «l'art enragé».

Si on veut critiquer les autres sur la place publique, on doit s'attendre à être critiqué. Encore que critiquer demanderait de sa part une certaine réflexion intellectuelle, exercice qu'il soit probablement incapable de faire à ce stade ci, les émanations de ses fientes ayant probablement endommagé son cerveau, organe très fragile chez l'être humain et qu'on ne peut pas exposer comme ça à ses étrons, sans s'attendre à des conséquences graves et irréversibles.

Non il ne critique pas, il chie sur la place publique. Il vomit sur autrui et ses partisans (et partisanes) en redemandent. Il s'acharne comme un moustique un soir d'été et contrairement à cet insecte insupportable, ce n'est pas nous qui sommes supposé le décourager à l'aide d'une bonne claque, mais lui. En effet, certaines se perdent en chemin, on lui donnera au moins ça.

Voici un texte d'accompagnement afin d'honorer mon «héros»:

«Dans ton enfance ça t’a manqué
C’est peut-être pour ça quasteur tu te venges
y’en a s’es murs t’en mets partout
t’aimes ça le dire L’étendre comme un

Scatophile en puissance

T’és pas tout seul à la répandre Tout le monde pense Qu’y ont le cul plus propre qu’un autre
Si ils savaient comme on se ressemble au fond c’est ça que je pense

Scatophile en puissance

Dans ton enfance ça t’a manqué C’est peut-être pour ça quasteur tu te venges

y’a plus rien à comprendre

scatophile en puissance»

Vulgaires machins, Scatophile

Wow. Que penser de ce texte....

Sublime! Une merveille!

C'est fabuleux! C'est révélateur, c'est rassurant, c'est fantastique!

Que dire d'autre? C'est tout simplement....

Prodigieux!

3 commentaires:

Renart L'éveillé a dit…

C'est qui, c'est qui?

Tartineau?

;)

Bakouchaïev a dit…

Non, Martineau a des opinions déplorables et sur trop de sujets, mais ce n'est pas à lui que je pensais en écrivant ça. J'ai plus de respect pour ce que fait Martineau.

Je donne des cues dans mon billet.

Renart L'éveillé a dit…

Je vois pas...