vendredi 14 août 2009

L'humanisme des anars

N'est-il pas un obstacle à la révolution libertaire? À force de soutenir les luttes syndicales et les réformes sociales, ne repousse-t'on pas la révolution aux calendes grecques? Le refus systématique de la violence par certains et certaines, ne nous mène-t-il pas vers un cul-de-sac?
Voici brièvement pourquoi selon moi les anarchistes devraient s'inspirer du nihilisme.

3 commentaires:

anarchopragmatisme a dit…

"N'est-il pas un obstacle à la révolution libertaire? À force de soutenir les luttes syndicales et les réformes sociales, ne repousse-t'on pas la révolution aux calendes grecques?"

D'accord!

"Le refus systématique de la violence par certains et certaines, ne nous mène-t-il pas vers un cul-de-sac?"

Pas d'accord, sauf si légitime défense. Une révolution violente ne peut pas produire une anarchie.

Bakouchaïev a dit…

«Pas d'accord, sauf si légitime défense.» Ne peut-on pas prétendre que la révolution par la violence est une légitime défense contre l'État et le capitalisme, opresseurs du peuple et eux-mêmes ultra violents et dépourvus de valeurs? Le refus de la violence ne joue-t-elle pas le jeu de l'État et du capitalisme?

«Une révolution violente ne peut pas produire une anarchie.» Ici on est dans la spéculation puisq'il n'a jamais eu de révolution réelle ayant débouchée sur une société anarchiste (il y a eu des tentatives dans l'Histoire, mais ces expériences furent anéanties par le pouvoir en place).

Et il me semble au contraire qu'une société anarchiste est impossible sans un passage forcer, par la violence, car les propriétaires ne se laisseront pas exproprié de leurs propriétés sans recourir eux-mêmes à la violence et à ce moment, les anarchistes devront défendre leurs positions, sinon la révolution échouera dans un bain de sang.

anarchopragmatisme a dit…

"Le refus de la violence ne joue-t-elle pas le jeu de l'État et du capitalisme?"

L'utilisation même de la violence joue le jeu de l'État et du capitalisme.

"Ne peut-on pas prétendre que la révolution par la violence est une légitime défense contre l'État et le capitalisme, oppresseurs du peuple et eux-mêmes ultra violents et dépourvus de valeurs?"

Ça dépend si la vie est en danger ou pas.

Pourrait-on définir l'État de la façon suivante: "l'État est un monopole de la violence légitime"?

"car les propriétaires ne se laisseront pas exproprier de leurs propriétés sans recourir eux-mêmes à la violence et à ce moment, les anarchistes devront défendre leurs positions"

Peut-être mais rien ne démontre que ça se passera nécessairement ainsi. CERTAINEMENT PAS SI ON S'ASSURE D'UN APPUI POPULAIRE SUFFISANT AVANT UNE TELLE RÉVOLUTION.